Archive pour mai, 2016

L’Ireps recrute un-e chargé-e de projets en éducation et promotion de la santé

emploi

Présentation du poste de chargé-e de projets en éducation et promotion de la santé

  • Positionnement dans l’organigramme : sous l’autorité directe de la directrice
  • Lieu de travail : siège de l’association à l’Hôpital civil Strasbourg
  • CDI à temps plein (35H)
  • Rémunération mensuelle à  négocier en fonction de l’expérience et des compétences (selon grille indiciaire du statut national FNES)
  • Poste à pourvoir immédiatement
  • Déplacements dans la région Grand Est et plus occasionnellement partout en France

Principales missions

  • Concevoir, animer et évaluer des formations en éducation et promotion de la santé ;
  • Apporter un appui méthodologique aux porteurs de projet ;
  • Participer à des groupes de travail et développer le réseau de partenariat de l’IREPS ;
  • Contribuer à la pertinence, à la cohérence et à la qualité des actions et des projets ;
  • Soutenir la politique de communication de l’association (rapport d’activité, site internet, gestion d’évènements…) ;
  • Contribuer à faire évoluer les missions de l’Ireps vers des projets innovants (recherche interventionnelle, évaluation d’impacts en santé…) ;
  • Participer à l’animation des conseils de quartier de la ville de Strasbourg en partenariat avec les  Centres d’entrainement aux méthodes éducatives actives, Ceméa (mouvement d’éducation populaire) ;
  • Participer à la conception et la mise en œuvre du projet stratégique des Ireps Grand Est.

Conditions d’exercice

  • Le ou la chargé(e) de projets agira sous l’autorité de la Directrice ;
  • Il ou elle sera garant (e) de la mise en œuvre et du bon fonctionnement des programmes et projets dont il ou elle aura la charge ;
  • Il ou elle en rendra compte régulièrement à la direction ;
  • Il ou elle agira dans le respect des finalités et des valeurs de la promotion de la santé, telle que définie par la charte d’Ottawa.

Profil recherché

Formation et parcours professionnel

  • Formation initiale de niveau master en santé publique ou en sciences humaines,
  • Expérience sur un poste similaire
  • Expérience d’animation de groupe confirmée

Compétences et expériences professionnelles

  • Avoir de bonnes connaissances et des compétences en promotion et éducation pour la santé ;
  • Avoir des compétences confirmées en gestion de projet ;
  • Savoir transmettre ses savoirs et son expertise ;
  • Savoir gérer les relations avec les institutions et les partenaires ;
  • Savoir établir des relations de travail constructives au sein d’une équipe ;
  • Etre rigoureux dans les tâches administratives liées au poste ;
  • Savoir animer un groupe ;
  • Etre capable de s’adapter à des contextes et des publics variés ;
  • Savoir travailler en autonomie et rendre compte de son travail à la direction ;
  • Avoir des capacités de négociation, de pilotage stratégique, et d’animation d’un réseau d’acteurs ;
  • Avoir des capacités d’écoute, de synthèse, de recherche de consensus dans les relations humaines.

Modalités de candidature

Lettre de motivation et CV à adresser au plus tard le 16/05/2016 :

Dr Nicole Schauder
Hôpital civil – Bâtiment 02
1 place de l’Hôpital – B.P. 426
67091 STRASBOURG CEDEX
Mail : info@nullirepsalsace.org

Après-midi découverte d’outils Gérer les risques, faire des choix : jeunes et conduites addictives

amd addictions 2016

Dans le cadre de la mutualisation des ressources documentaires en éducation pour la santé, l’Ireps Alsace et le CIRDD Alsace ont le plaisir de vous inviter à une :

Après-midi découverte d’outils
Gérer les risques, faire des choix : jeunes et conduites addictives

Objectifs de l’après-midi

  • Faire découvrir  les outils pédagogiques disponibles autour de la thématique addiction dans la région
  • Permettre aux acteurs de l’éducation pour la santé d’échanger autour de leur utilisation

Quand ?   

le 20 juin 2016 à 13h30 (complet)
seconde session le 28 juin à 13h30

Où ?

A Mulhouse
A l’Ireps Alsace
8 avenue Robert Schuman

Public:

Cette après-midi est destinée aux professionnels des champs sanitaire, social et éducatif en contact avec des jeunes de 13 à 25 ans
Le nombre de participants est limité à 13 personnes afin de favoriser les échanges.

Les outils présentés :

Lors de cette après-midi, 5 outils adaptés à un public d’adolescents / jeunes adultes seront analysés :

  • O’rhune

Destiné à des adolescents âgés d’au moins 14 ans, ce jeu favorise l’échange sur les comportements à risque tout en mettant l’accent sur le renforcement les compétences psychosociales des participants. Plongés dans le monde d’O’Rhune, les joueurs sont missionnés pour retrouver 6 morceaux constituant une devise. Pour cela, ils devront se mettre dans la peau d’une tribu et exprimer leur point de vue, sur des situations en lien avec les conduites addictives, la vie affective et les relations aux adultes et aux pairs. Les cartes « énigmes » permettent de récupérer un morceau de la devise tandis que les cartes « connaissance » donnent lieu à un défi entre les différentes tribus.

  • Addi ado

Le jeu Addi ado s’adresse à un public de jeunes de 9 à 15 ans. Il a pour objectif de faire émerger les représentations vis-à-vis des addictions et de favoriser les échanges sur ces questions au sein du groupe. Il permet également d’apporter des connaissances complémentaires et de déconstruire certaines idées reçues. L’outil est composé d’un guide pédagogique et de 69 cartes. Chaque carte est illustrée par un dessin humoristique et propose une affirmation.

  • @h… Social ! 2.0 Prévention et usages des réseaux sociaux

Apparus au 21ème siècle, les réseaux sociaux ont véritablement révolutionné Internet. Les jeunes y consacrent beaucoup de leur temps, sans forcément, connaitre les dérives de ce type d’outil, ni la législation encadrant leur utilisation. A travers des questions/réponses, ce jeu permet un éclairage sur comment utiliser Facebook et autres, de manière responsable en préservant sa vie privée et en protégeant ses données personnelles. L’objectif est de donner le maximum de réponses justes gagner des points de popularité tout en conservant un degré de prudence supérieur à 0. Cet outil contient 1 plateau, 1 dé, 6 pions, 6 cartes « personnage », 55 cartes « publication », 46 cartes « publication », 29 cartes « questions » et 1 règle de jeu.

  • Cannabis et risques. Questions de conscience ?

Outil de médiation éducatif, cet outil facilite la prise de parole des adolescents sur leur rapport au cannabis. Présenté sous forme de jeu, les jeunes sont invités à exprimer leurs points de vue et leurs représentations sur ce sujet et, plus particulièrement, sur les notions d’addiction, de conformisme, d’expérience, d’autonomie et d’image de soi. La règle est simple : chaque joueur pioche une carte et répond à l’une des deux questions posées ; les autres participants votent s’ils sont satisfaits ou pas par la réponse proposée. La personne qui récolte le plus de votes « oui » remporte la partie. Cet outil contient 1 règle de jeu, 8 cartes « votes » et 45 cartes « question ». Une version jeu géant existe également et est uniquement disponible au CIRDD Alsace.

  • Jeunes, prises de risques et conduites addictives. Des expériences à comprendre pour se construire

Ce dossier Photolangage® permet d’aborder le thème des prises de risques et des conduites addictives avec des groupes d’adolescents et de jeunes. Il comprend 48 photographies couleur et un livret méthodologique de 96 pages. Ce dernier propose une partie théorique concernant la problématique des conduites à risque à l’adolescence ainsi que des repères méthodologiques pour mettre en œuvre une séquence de photolangage. Trois axes de questionnements peuvent être explorés avec les jeunes : Des représentations pour penser ses expériences personnelles ; Gérer les risques pour mieux jouir de la vie ; Tendre vers un équilibre optimal entre les contraintes du réel et le désir d’épanouissement.

Afficher l'image d'origine

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire :

Pour tout renseignement  : 03 89 46 59 06 ou florence.pascolo@nullirepsalsace.org

Inscription gratuite mais obligatoire